Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  Association des Amis de la CCE

A NE PAS MANQUER

Mardi 21 Novembre 2017 à 20h55 sur France 2

l’excellent documentaire réalisé par  David Korn-Brzoza

Jeunesses hitlériennes, l'endoctrinement d'une nation

 

 

Synopsis

Juin 1944, au lendemain du débarquement en Normandie, la 12ème Panzerdivision SS Hitlerjugend est aux avant-postes allemands. Elle va se battre sauvagement pendant un an sur plusieurs théâtres d'opérations, jusqu'à la reddition de l'Allemagne nazie. Raconter la Hitler Jugend, c'est expliquer comment une nation civilisée a pu adhérer massivement aux idéaux mortifères du National-Socialisme. A travers images d'archives colorisées et témoignages d'anciens des Jeunesses Hitlériennes, ce documentaire démontre comment un régime totalitaire est parvenu à transformer des enfants en soldats.

Critique du 15/11/2017 parue dans Télérama

Par Pierre Ancery

Avril 1945 : alors que tout est perdu pour le IIIe Reich, les derniers combats se livrent dans les rues dévastées de Berlin. Parmi les soldats, des adolescents de 15 ans à peine. Fanatiques, ils n’ont rien connu d’autre que le Reich et sont prêts à mourir pour Hitler. Comme presque tous les Allemands nés entre 1920 et 1930, ils sont passés par les Jeunesses hitlériennes, gigantesque entreprise d’endoctrinement dont les rouages sont décortiqués en profondeur dans ce documentaire magistral. Les archives, exceptionnelles, ont été tirées de films amateurs ou de propagande auxquels la colorisation donne une présence saisissante. Mais la grande force du film est d’avoir pu recueillir la parole de dix ­anciens enfants-soldats, aujourd’hui nonagénaires. Certains racontent leur enthousiasme initial pour une organisation qui les flattait et leur promettait la gloire. Puis tous expliquent comment, utilisés comme chair à canon quand les réserves d’hommes vinrent à manquer, ils ont été plongés adolescents dans l’enfer de la guerre. Avant de voir leur monde s’écrouler en découvrant que les Alliés n’étaient pas les monstres qu’on leur avait décrits. Au fil de leur récit, leur regard dit le regret, la honte d’avoir participé au nazisme. Avec, en filigrane, cette question qui les hante depuis plus de soixante-dix ans : comment tout un peuple a-t-il pu se laisser convaincre par Hitler ?

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article