Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  Association des Amis de la CCE

DISPARITION

 ROBERT ENDEWELT, COMBATTANT DU PARIS POPULAIRE
Le résistant de la première heure de la MOI parisienne, ancien élu PCF de Champigny-sur-Marne et dirigeant du Mouvement de la paix, est décédé à la veille de ses 95 ans.
C’est dans le Paris populaire des années 1920-1930 où de nombreux juifs d’Europe centrale et orientale trouvent refuge que Robert Endewelt naît le 26 octobre1923. Sa mère, Gitla Dynerman, couturière, et son père, Szmul Endewelt, tailleur, tous deux originaires de Varsovie (Pologne), viennent tout juste d’arriver en France. Après la fin de sa scolarité, l’apprenti tailleur mécanicien devient salarié dans l’industrie de l’habillement. Mais déjà le cours de l’histoire s’assombrit. Dans les premières semaines de l’occupation nazie dans la capitale, il rejoint un groupe de jeunes communistes du 10e arrondissement qui cherche à s’organiser dès 1940. Leurs lieux de rencontre sont le club sportif de la Fédération sportive et gymnique du travail (FSGT) et la salle de gymnastique du Yiddisher Arbeiter Sport Klub (Club ouvrier sportif juif), 14, rue de Paradis. C’est le début d’un engagement dans la Résistance qui se terminera avec l’insurrection de Paris en août 1944. Il est affecté aux jeunes du secteur juif de la MOI et devient l’un des responsables du triangle de direction de cette organisation pour la région parisienne, dans lequel se trouve déjà Henri Krasucki.
La répression est féroce. Certains de ses camarades sont arrêtés. Trois d’entre eux, Wajsbrot, Rayman et Fingercwajg, figureront sur l’Affiche rouge. En août 1944, il participe à l’insurrection parisienne. À la Libération, il s’engage pour la durée de la guerre et est affecté en Allemagne dans un régiment de tirailleurs algériens. Dans les années 1950, le militant assume différentes tâches au sein du PCF parisien. Il prend ensuite des responsabilités au sein du Mouvement de la paix dans les années 1960-1970 qui voient la multiplication d’importantes manifestations pacifistes contre la guerre du Vietnam. Il rejoint le département du Val-de-Marne et sera élu conseiller municipal de Champigny jusqu’en 1983. En parallèle, il assure des missions auprès du comité central, notamment au secteur presse. Il retrouve alors le Paris qu’il aime avec le quartier des Buttes-Chaumont.
Dans le DVD "Nous étions des Combattants" produit par MRJ-MOI, il conclut le film ainsi :
"Parler de la Résistance à mon avis, ce n'est pas seulement évoquer le courage et l'héroïsme, mais c'est aussi évoquer que l'action des hommes est capable de faire front à une situation qu'on nous présente comme irréversible"
...... A méditer par les temps qui courent.
Ses obsèques auront lieu au crématorium du Père Lachaise le jeudi 25 octobre à 10 heures.

L'AACCE présente ses condoléances à sa famille et à ses proches.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Berneman Jean-Louis 19/10/2018 12:44

Grande perte . Respect . Sincères condoléances à sa famille , à ses amis et camarades .