Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  Association des Amis de la CCE

L'EVENEMENT DU MOIS DE DECEMBRE

Après le succès de notre débat sur la justice des mineurs le mercredi 15 novembre avec Jean-Pierre Rosenczveig, nous vous proposons un autre débat sur un thème qui agite notre société depuis des années
 
"Choisir sa fin de vie dans la dignité ou la subir"
 
Dimanche 2 Décembre 2018 à 14h30*
14 rue de Paradis 75010 Paris
Une rencontre-débat avec Danièle Katz
et Pierre Rousseau de l'association "Ultime Liberté"

Sondage IFOP pour le Journal « La Croix » en janvier 2018

En mars dernier un quart des députés a réclamé une nouvelle loi sur la fin de vie. L’euthanasie et l’aide au suicide étant toujours interdites en France, certains se tournent vers la Belgique ou la Suisse pour choisir leur mort.
 
Peu de pays dans le monde ont légalisé l’euthanasie et le suicide assisté. L’euthanasie est une pratique visant à provoquer, par un médecin ou sous son contrôle, le décès d’un individu. Elle doit être différenciée de l’aide ou du suicide assisté, car attention, ce n’est pas la même chose : le suicide assisté, lui, ne vise qu’à fournir les moyens nécessaires à une personne pour qu’elle se donne elle-même la mort.
Ainsi, l’euthanasie entraîne des débats passionnés dans les pays qui sont tentés par la légalisation. La Belgique, les Pays-Bas, le Canada et certains États américains ont sauté le pas et autorisé la pratique dans un cadre strictement défini. En France, l’euthanasie, tout comme le suicide assisté, demeurent proscrits par la loi. En revanche, la loi Léonetti de 2005 prévoit l’interdiction de l’acharnement thérapeutique : le patient peut décider l’arrêt des traitements pour éviter le prolongement de ses souffrances. Est-ce suffisant ? Doit-on légaliser l’euthanasie ?
Les arguments Pour
Laisser le choix au patient
Éviter des souffrances inutiles
Respect du principe de liberté et de dignité de l'être humain
Un encadrement des pratiques officieuses
Une volonté majoritaire de la population
Les arguments Contre
La vie, c'est sacré
Euthanasie: une facilité économique
Soins palliatifs, c'est suffisant!
Un risque pour les plus vulnérables
 
Cette importante rencontre-débat sera précédée du film israélien
 
"Fin de Partie" 
 
Voici ce qu'en disait Télérama à la sortie du film.
Un film sur la vieillesse, Alzheimer et l'euthanasie qui requinque ? Pari tenu... Dans une maison de retraite, un groupe de pensionnaires fabrique une machine artisanale « à euthanasier » pour soulager un ami cher qui demande à mourir. Ça marche si bien que d'autres commencent à faire appel aux pépés «liquidateurs»... Servi par des comédiens très solides, le film a le mérite de combiner humour noir et sensibilité, notamment lorsque, à l'intérieur du groupe, l'un des meneurs se retrouve lui-même confronté à la maladie de sa femme. Contre toute attente, le film devient d'autant plus émouvant qu'il fait preuve de doigté et de pudeur.
 

(*) ATTENTION 

Les portes seront ouvertes à 14H30 et la projection débutera à 15h00 très précises.

Le film durant 1h35 le débat commencera à 16h40 pour une durée maximum de 1h30 .

Comme la fois précédente, l'inscription est recommandée par mail adela.nicolas@sfr.fr ou par tel. 06 12 47 46 70
PAF.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article