Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  Association des Amis de la CCE

IL Y A 25 ANS : LE 4 NOVEMBRE 1995, L'ASSASSINAT DE YTZHAK RABIN

La pandémie du Covid-19 que nous vivons à travers le monde et tous ses corollaires (morts, contaminations, confinement, déconfinement, masques obligatoires, cafouillages gouvernementaux, etc...), les attentats meurtriers perpétrés en France et ailleurs par des fanatiques islamistes, l'élection présidentielle sous haute tension aux USA, et tant d'autres évènements, ne doivent nous faire oublier
L’assassinat d'Ytzahak Rabin, premier ministre israélien  qui eut lieu le 4 novembre 1995, à 21 h 30, à la fin d'une manifestation pour la paix en soutien aux accords d'Oslo sur la place des rois d'Israël à Tel Aviv. L'assassin était un terroriste israélien juif ultra-nationaliste d'extrême-droite qui était fermement opposé à l'initiative de paix d'Yitzhak Rabin et particulièrement à la signature des accords d'Oslo.
Vingt-cinq ans plus tard, que reste-t-il du "processus de paix" ?

Une génération s'est écoulée depuis l'assassinat d'Yitzhak Rabin et presque trente ans depuis l'entame du "processus de paix" à la conférence de Madrid en octobre 1991 suivie de négociations secrètes à Oslo et de la signature d'un accord historique le 13 septembre 1993 à la Maison-Blanche. A l'époque, la poignée de main entre Rabin et Arafat avait soulevé des espoirs.

Comme l'écrit Yonatan Shatil caricaturiste israélien auquel nous devons ce dessin : "25 ans après, la blessure saigne encore ..."

Ironie de l'histoire, deux des principaux acteurs des années 1993-1995 sont encore en place aujourd'hui : Mahmoud Abbas alias Abou Mazen et Benyamin Netanyahou que les Israéliens surnomment Bibi. Le premier était proche de Yasser Arafat et le chef des négociateurs palestiniens des accords d'Oslo. Il est président de l'Autorité Palestinienne depuis 2005. Le second, chef de l'opposition de droite à Yitzhak Rabin, a vilipendé le processus de Paix et assisté aux manifestations où certains appelaient à la mort du Premier ministre. Il a été chef de gouvernement de juin 1996 à juillet 1999 puis sans interruption depuis mars 2009. Ni l'un ni l'autre n'ont pu ou voulu relancer le processus de paix.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article